Le flow du moment

Accepter l’impermanence des choses

J’ai déjà vécu plusieurs vies en une Vie entre les jobs étudiants et la vie pro. Secrétaire, serveuse, femme de ménage, vendeuse, comptable, reiki, énergétique, boutique en ligne et marchés pour les minéraux, auteure de livres, maman institutrice qui pendant 3 ans a fait école à la maison…

Et je me suis confrontée récemment à la fameuse phrase « tu changes encore de projet… » parce que je mets le hola sur les bijoux en pierre pour me consacrer aux accompagnements.

Première réaction : la petite « moi » qui se sent martyrisée qui se dit « oui voilà, il a raison, on va me prendre pour une instable, on va me juger comme si, comme ça, on va penser ça….

Puis très vite, je reprends mon focus, mon intuition (merci mon âme au passage) et je me reconnecte à ce que je suis au fond de moi.

Je suis une expérienceuse. Je sais que j’apprends en expérimentant et j’aime tellement la vie, je suis tellement heureuse de vivre ici et maintenant, que j’ai envie d’essayer plein de choses, en fonction du courant, de mon flow, des données du moment. Pour moi la vie est un grand parc d’attraction, et j’ai envie d’en essayer plein !!! tant que ça me met en joie !

On va tenter des expériences, qui tantôt vont bien fonctionner, tantôt nous montrer que ce n’est pas la voie à suivre. Mais si on essaie pas, on ne peut pas savoir !

Malgré toutes ces expériences, il y a toujours le même fil conducteur, celui d’aimer les Humains, de les accompagner pour trouver leur propre bonheur, transformer le négatif en positif…

Pourquoi un tel article ? pas juste pour te raconter ma vie car je suppose que tu n’en as pas grand chose à faire… lol. Je te raconte juste tout ça pour te dire de t’écouter. Fais valser les qu’en dira t-on, les remarques des gens qui te renvoient leurs propres blessures, leur jalousie, leur envie. Plus tu feras des choix en suivant ton coeur, ta joie, plus tu vas susciter de l’envie, c’est un fait. Mais tu vas aussi représenter un modèle, une alternative à la morosité et à la mauvaise humeur. Tu vas devenir un expert « des possibles » et montrer une voie différente et bien plus lumineuse.

Sois de ces braves champions qui bravent les qu’en dira -t-on, sortent le glaive et foncent pour dégommer les murs de paille et de verre qui les séparent de leurs rêves… oui, bon, je m’emballe un peu et promis je ne suis pas en train de faire l’apéro en écrivant ces lignes, qui peut-être, ceci dit en passant, ne seront lues que par ma mère et une ou deux amies « polies » qui me diront « tiens, j’ai lu ton article… »

Peu importe, nous faisons les choses pour soi même. J’ai écrit cet article pour moi même, et j’en ai ri intérieurement, en passant un bon moment !

Et toi, tu fais quoi pour passer de bons moments avec toi même, pour te faire rire ?

Nancy

L’âme spirituelle qui se prend à fond au sérieux… ou pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *