Le flow du moment

Tu es trop ou pas assez ?

Qui n’a jamais eu son entourage qui s’en donnait à coeur joie de dire « tu es trop ou pas assez… »

ça m’a pris pas mal de temps pour me détacher du « trop ou pas assez »… mais une fois que tu as compris que tu es parfait dans ton imperfection, c’est la liberté assurée.

Premièrement, trop ou pas assez par rapport à quoi ? à qui ?

Je vais te faire gagner du temps : si tu cherches à compenser le trop ou pas assez, tu vas ramer dans le vide… par contre, si tu apprends à t’aimer comme tu es, à reconnaître tes qualités et tes défauts, ces nuances qui font de toi un être unique, alors tu pourras enfin vivre ta meilleure vie.

Accepter ses défauts ne veut pas dire envoyer tout bouler et ne pas travailler sur soi. Mais il faut différencier travailler sur ses blessures qui engendre des comportements néfastes et accepter de ne pas ressembler à tout le monde, accepter de ne pas Plaire à tout le monde.

Le tableau de la Vie a besoin de toutes les nuances de couleurs, fais briller la tienne, elle est unique et n’a pas besoin de ressembler aux autres. Elle a sa place et son rôle à jouer.

Alors oublies le Trop ou Pas Assez, et si tu veux « travailler » sur toi, fais le uniquement parce que toi tu l’as décidé, que tu le ressens, et non parce que l’on te dit que tu es comme si ou comme ça.

Tu penses que tu as « trop colérique » alors va piocher dans la blessure qui se cache dessous, mais ne prends pas le chemin de « je vais essayer de moins me mettre en colère ou de la cacher. »

Les gens te trouvent trop mou, trop speed, trop gentil, trop grande gueule… et si tout simplement ton entourage apprenait à t’apprécier comme tu es et non comme il voudrait que tu sois ? Le plus dur est de différencier caractère et blessure profonde. Pour ça, il faut plonger en toi, te poser la question « est-ce ma nature profonde ou suis-je en réaction avec un soucis émotionnel » ?

Ta nature profonde, apprends à l’aimer. Tes blessures émotionnelles, quand tu es prêt, tu peux envisager de les panser et te faire accompagner.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *